Bouddhisme et société > un engagement

Logo Bouddhisme et société

Participer au débat citoyen : décrypter le monde d’aujourd’hui et ses évolutions. Explorer les fonctionnements humains et apprivoiser le changement en éclairant la réflexion par la philosophie bouddhique, afin de se donner les moyens de comprendre notre monde.

Nous sommes dans un monde en transformation. Il l’est par nature !

 

Toutefois, nous assistons aujourd’hui, dans divers domaines, à de profondes mutations, avec les inquiétudes et les pertes de repères que cela suppose mais également avec les potentiels que ces changements recèlent. Il nous semble que le bouddhisme peut contribuer au décryptage de ces transformations et peut soutenir des démarches bénéfiques à tous.

L’engagement dans un débat citoyen s’enracine dans trois aspects essentiels du bouddhisme : la bienveillance, le discernement et l’éthique.

  • La bienveillance : elle est souvent perçue comme une faiblesse ou en tout cas difficilement applicable dans les situations concrètes de la vie lorsqu’elles prennent la forme de confrontations, de compétitions ou de conflits. La bienveillance est une des « valeurs non matérielles », une qualité à développer afin d’irriguer le monde dans lequel nous vivons. « Il est essentiel de développer les valeurs non matérielles, pour nous aider à devenir des êtres humains équilibrés et bénéfiques, qui également utilisent les valeurs matérielles pour le plus grand bienfait de nos semblables. » C’est cette bienveillance qui motive notre souhait d’être aidant dans les différents lieux de notre société.

  • Le discernement : l’importance du discernement donne, dans la démarche bouddhique, une place prépondérante à l’analyse et à la réflexion, qu’elle soit introspective ou orientée vers la compréhension du monde et de son fonctionnement. Par ailleurs, le bouddhisme rassemble de vastes connaissances. Il véhicule une profonde sagesse ainsi qu’une vision critique de ces connaissances, d’où la célèbre injonction du Bouddha : « Ne croyez rien de ce que je dis par simple respect pour moi, mais éprouvez-le et analysez-le par vous-mêmes. » Fondant le discernement sur la bienveillance, il nous semble important de participer, à notre niveau, à l’élaboration d’un monde sans cesse en construction.

  • L’éthique : Autre valeur non matérielle, l’éthique est la colonne vertébrale du bouddhisme. Elle est affaire de cohérence. Elle suppose bien sûr un engagement individuel, qui se décline dans l’espace social. L’éthique minimum consiste à ne nuire ni à soi ni aux autres. Elle est fondée sur le respect de soi et la considération pour les autres. Son application, de tout temps, a été et reste délicate, questionnant sans cesse les évolutions sociétales que nous vivons. Associée à la bienveillance et au discernement, l’éthique donne les perspectives nécessaires à tout débat et le structure afin de le rendre bénéfique et fertile.

Bouddhisme et société > une palette de propositions

Séminaires interdisciplinaires, ateliers de réflexion, rencontres, conférences : divers évènements sont organisés chaque année par Dhagpo Bordeaux afin de se donner les moyens de comprendre notre monde.